Le FESPACO 50 ans d’histoire …

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) est le plus grand festival de cinéma africain. Il se déroule tous les deux ans à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

L’objectif du festival est de :

– favoriser la diffusion de toutes les œuvres du cinéma africain,
– permettre les contacts et les échanges entre professionnels du cinéma et de l’audiovisuel,
– contribuer à l’essor, au développement et à la sauvegarde du cinéma africain, en tant que moyen d’expression, d’éducation et de conscientisation.





Les grandes dates du FESPACO

L’engouement et l’espoir que ce festival a engendré auprès du public et des cinéphiles d’Afrique en 1969 et 1970, ont permis d’institutionnaliser la manifestation en janvier 1972 avec à la clé, un grand prix dénommé Etalon de Yennenga. Découvrez les 50 ans qui ont marqué l’histoire du festival.

01234567890012345678900123456789001234567890
FILMS PRÉSENTÉS
012345678900123456789001234567890
PRIX DÉCERNÉS
0123456789001234567890
ÉDITIONS TENUES


01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel

La 25e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 25 février et le 04 mars 2017.

  • Étalon d’Or de Yennenga: Alain Gomis pour son film «Félicité».
  • Étalon d’Argent: « mais pas antioccidental »
  • Etalon de bronze : “A mile in my shoes” du Marocain Said Khallaf.

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Alain Gomis

Alain Gomis



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma africain : production et diffusion à l’ère du numérique

La 24e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 28 février et le 07 mars 2015.

  • Étalon d’Or de Yennenga: Fièvres d’Hicham Ayouch (France, Maroc)
  • Étalon d’Argent: Fadhma N’Soumer de Belkacem Hadjadj (Algérie)
  • Étalon de Bronze: L’œil du cyclone de Sékou Traoré (Burkina Faso)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Hicham Ayouch

Hicham Ayouch



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma africain et politiques publiques

La 23e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a eu lieu entre le 23 février et le 02 mars 2013.

  • Étalon d’Or de Yennenga: Alain Gomis pour son film «Tey (Aujourd’hui)».
  • Étalon d’Argent: « Yema» de l’Algérienne Djamila Sahraoui
  • Etalon de bronze : “La pirogue” du Sénégalais Moussa Touré.

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Alain Gomis

Alain Gomis



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma africain et marchés

La 22e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 26 février et le 05 mars 2011.

  • Étalon d’Or de Yennenga: «Pégase» de Mohamed Mouftakir du Maroc.
  • Étalon d’Argent: « Un homme qui crie » de Mahamat  Haroun Saleh (Tchad)
  • Etalon de bronze : « Le mec idéal » de Owell Brown (Côte d’Ivoire)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Mohamed Mouftakir

Mohamed Mouftakir



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma africain, Tourisme et Patrimoines Culturels

La 21e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 28 février et le 07 mars 2009.

  • Étalon d’Or de Yennenga: «Téza» de Haïlé Gérima (Ethiopie)
  • Étalon d’Argent: «Nothing but the truth » de John Kani (Afrique du Sud)
  • Etalon de bronze : «Mascarades» de Lyes Salem (Algérie).

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Haïlé Gérima

Haïlé Gérima



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma africain et diversité culturelle

La 20e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 23 février et le 02 mars 2007.

  • Étalon d’Or de Yennenga: «Ezra» de Newton Aduaka (Nigeria).
  • Étalon d’Argent: «Les saignantes» de Jean-Pierre Bekolo (Cameroun)
  • Etalon de bronze : « Daratt’» de Mahamat Haroun Salleh  (Tchad)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Newton Aduaka

Newton Aduaka



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Formation et enjeux de la professionnalisation

La 19e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 26 février et le 05 mars 2005.

  • Étalon d’Or de Yennenga: «Drum» de Zola Maseko (Afrique du Sud)
  • Étalon d’Argent: «La Chambre Noire» de Hassan Benjelloum (Maroc)
  • Etalon de bronze : “Tassuma’’ de Daniel Sanou Kollo (Burkina Faso)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Zola Maseko

Zola Maseko



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Le comédien dans la création et la promotion du film africain

La 18e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 22 février et le 01 mars 2003.

  • Étalon d’Or de Yennenga: « En attendant le bonheur  » de Abderrahmane Sissako ( Mauritanie)
  • Étalon d’Argent: « mais pas antioccidental »
  • Etalon de bronze : “A mile in my shoes” du Marocain Said Khallaf.

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Abderrahmane Sissako

Abderrahmane Sissako



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et nouvelles technologies

La 17e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 24 février et le 03 mars 2001.

  • Étalon d’Or de Yennenga: « Ali Zaoua »de Nabil Ayouch (Maroc)
  • Prix spécial du jury: « Sia, le rêve du python » de Dany Kouyaté  (Burkina Faso)
  • Prix Oumarou Ganda pour la première œuvre : « Rage » de Newton  Aduaka (Nigeria)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Nabil Ayouch

Nabil Ayouch



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et circuits de diffusion en Afrique

La 16e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 27 février et le 06 mars 1999.

  • Étalon d’Or de Yennenga: « Pièces d’identités » de Mwézé Ngangura Dieudonné (République Démocratique du Congo)
  • Prix spécial du jury : « La Vie sur Terre » de Abdéramane Sissako ( Mauritanie)
  • Prix Oumarou Ganda pour la première œuvre : « Fools » de Ramadan Suleman (Afrique du Sud).

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Mwézé Ngangura

Mwézé Ngangura



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma, enfance et jeunesse

La 15e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 22 février et le 01 mars 1997.

  • Étalon d’Or de Yennenga:  « Buud Yam » de Gaston Jean-Marie Kaboré (Burkina Faso)
  • Prix spécial du jury : « Taafé fanga » de Adama Drabo ( Mali)
  • Prix Oumarou Ganda de la première œuvre : « Miel et cendres » de Nadia Fares Anliker

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Gaston-Kabore.png

Gaston-Kabore.png



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et histoire de l’Afrique

La 14e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 25 février et le 04 mars 1995.

  • Étalon d’Or de Yennenga: « Guimba »  de Cheick Oumar Sissoko (Mali)
  • Prix spécial du jury : « A la recherche du mari de ma femme» de M. A. Tazi (Maroc)
  • Prix Oumarou Ganda de la meilleure œuvre : « Keïta, l’héritage du griot » de Dany Kouyaté (Burkina Faso)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Cheick-O-Sissoko

Cheick-O-Sissoko



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et libertés

La 13e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 23 février et le 02 mars 1991.

  • Étalon d’Or de Yennenga: « Au nom du Christ » de Roger Gnoan Mbala (Côte d’Ivoire)
  • Prix spécial du jury (long métrage) : « Les Etrangers » de Djim Kola (Burkina Faso)
  • Prix Oumarou Ganda : « Gito l’Ingrat » de Léonce Ngabo (Burundi)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Roger Mbala Gnoan

Roger Mbala Gnoan



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et environnement

La 12e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 23 février et le 02 mars 1991.

  • Étalon d’Or de Yennenga: «  Tilaï   » de Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)
  • Grand Prix FESPACO’91 : «  Tilaï   » de Idrissa Ouédraogo (Burkina Faso)
  • Prix Oumarou Ganda : «Ta Dona » de Adama DraboMali.

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Idrissa Ouedraogo

Idrissa Ouedraogo



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et développement économique

La 11e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 25 février et le 04 mars 1989.

  • Étalon d’Or de Yennenga: « Héritage… Africa » de Kwah Ansah (Ghana)
  • Prix spécial du jury :« Yaaba »  de Idrissa Ouédraogo du (Burkina Faso)
  • Prix Oumarou Ganda de la première œuvre : Mortu Negra (Guinée-Bissau)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Kwaw Ansah

Kwaw Ansah



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et identité culturelle

La 10e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 21 février et le 28 février 1987 .

  • Grand Prix Etalon de yennenga: « Sarraounia » de Med Hondo (Burkina / Maroc)
  • Mention spéciale : « Roger le fonctionnaire » de Gaston Jean-Marie   Kaboré (Burkina Faso)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Med Hondo

Med Hondo



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Cinéma et libération des peuples

La 9e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 23 février et le 02 mars 1985.

  • Grand Prix Etalon de Yennenga : « Histoire d’une rencontre » de   Brahim Tsaki (Algérie)
  • Prix Oumarou Ganda : « Jours de Tourmentes » de Paul Zoumbara (Burkina Faso)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Brahim Tsaki

Brahim Tsaki



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Le cinéaste africain face à son public

La 8e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 05 février et le 13 février 1983.

  • Grand Prix Etalon de Yennenga : « Finyè » de Souleymane Cissé (Mali)
  • Prix spécial du jury : « Wênd kuuni »  de Gaston Jean-Marie Kaboré  (Haute-Volta)
  • Prix Oumarou Ganda : « Pawéogo (L’émigrant) » de Daniel   Sanou Kollo (Haute-Volta)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Souleymane Cissé

Souleymane Cissé



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

La production et la distribution

La 7e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 22 février et le 01 mars 1981.

  • Grand Prix Etalon de Yennenga :« Djelli » de Fadika Kramo Lanciné (Côte d’Ivoire)
  • Prix Oumarou Ganda: « Love Browed.in the african pot » de Kwaw Paintsil Ansah (Ghana)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Kramo L. Fadika

Kramo L. Fadika



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Le rôle du critique du film africain

La 6e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 02 février et le 10 février 1979.

  • Grand Prix Etalon de Yennenga : « Baara (Le Travail) » de Souleymane Cissé  (Mali)
  • Prix spécial d’encouragement du jury : « Yik yan (Levez vous)»  de Hamidou Benoît Ouédraogo  (Haute-Volta)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Souleymane Cissé

Souleymane Cissé



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Le cinéaste africain du futur : implication éducative

La 5e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 04 février et le 04 février 1976.

  • Grand Prix Etalon de Yennenga : « Muna Moto (l’enfant de l’autre) » de Dikongué Pipa (Cameroun)
  • Prix d’encouragement du jury : « Vent du sud »  de Mohamed Slimane Riadh (Algérie)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Mohamed Slimane Riadh

Mohamed Slimane Riadh



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Le rôle du cinéma dans l’éveil d’une conscience de civilisation noire

La 4e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 03 février et le 13 février 1973.

  • Grand Prix Etalon de Yennenga : « Les Milles et une mains » de Souheil Ben Barka (Maroc)
  • Prix d’encouragement du jury : « Le Sang des parias » de Mamadou Djim Kola (Haute-Volta)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Souheil B. Barka

Souheil B. Barka



01234567890012345678900123456789001234567890

THÈME

Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel

La 3e édition du plus grand festival panafricain du cinéma et de la télévision a lieu entre le 04 mars et le 12 mars 1972.

  • Etalon de Yennenga : « Le Wazzou polygame » de Oumarou Ganda (Niger)
  • 2 ème Prix (Prix Spécial de l’authenticité africaine) : « Hydre Dyama » de Moussa Kémoko Diakité (Guinée)
  • 3 ème Prix : « L’Opium et le Bâton » de Cheick Mohamed Rachedi (Algérie)

L’Étalon de Yennenga

L’Étalon de Yennenga

Oumarou Ganda

Oumarou Ganda





FESPACO

01 BP 2505 Ouagadougou 01
Burkina Faso

+226 25 30 83 70 / 71

info@fespaco.bf