Laureats

Joel-KAREKEZI-du-Rwanda-remporte-l’Or.png

mars 3, 2019by fespaco

« The Mercy of Jungle » est le titre du film de Joel Karekezi du Rwanda qui a remporté l’Etalon d’or de Yennenga à cette 26ème édition du Festival panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le lauréat a reçu son trophée dans la soirée de ce samedi 2 mars 2019 à l’occasion de la cérémonie officielle de clôture de l’édition cinquantenaire de la biennale du cinéma africain qui s’est tenue au Palais des Sports de Ouaga 2000. Un prix que le cinéaste considère comme une invite à aller de l’avant et à partir duquel, il compte se mettre davantage au travail.

« Des soldats se trouvant dans la jungle vont se découvrir. Ils vont vivre la vie et faire des choix dans la vie», tel est le scénario du film qui a remporté l’Etalon d’or de Yennenga à ce 26ème rendez-vous du FESPACO. Pour l’auteur de l’œuvre, cette récompense est tout simplement le fruit de plusieurs années de travail. C’est en tout cas la réponse que le lauréat du plus grand prix du FESPACO 2019 a donnée aux Hommes de médias face à leur question de savoir si ce prix constitue une surprise pour lui.

«Non, ce n’est pas une surprise mais c’est une surprise. Ce qui est bien, c’est qu’il y avait de bons films et moi aussi, j’étais en compétition.  Et là, gagner ce prix, je pense que c’est mérité. C’est bon. On va fêter mais on va travailler plus. On va continuer», s’est-il réjoui Joêl Karékézy, le réalisateur.

L’auteur du meilleur film de la présente édition du FESPACO a reçu son prix des mains de Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, mais aussi de celles de Paul KAGAME, Président du Rwanda pays invité d’honneur du cinquantenaire du FESPACO.

Pour le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la tenue cette année au Burkina Faso de cette manifestation culturelle d’envergure internationale, doublée de sa réussite est un pari gagné pour le Burkina et l’Afrique toute entière.

Ibrahim Boubacar Keita, Président du Mali

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita, lui, s’est fait l’avocat des artistes, estimant qu’ils doivent pouvoir vivre de leur art et qu’ils méritent d’être davantage considérés. « Il n’est pas normal qu’un cinéaste africain soit confiné à la mendicité », a-t-il déclaré aux journalistes à sa sortie du Palais des Sports de Ouaga 2000.

A noter qu’en plus de l’Etalon d’or de « Yennenga », divers autres prix ont été décernés dans des catégories variées à plusieurs cinéastes et acteurs.

Voire le palmarès.


WhatsApp-Image-2019-03-02-at-20.59.16.jpeg

mars 2, 2019by fespaco

Le long métrage fiction “THE MERCY OF THE JUNGLE” de Joel KAREKEZI du  Rwanda a remporté l’Etalon d’or de Yennenga. Voici le palmarès officiel.

PALMARES OFFICIEL FESPACO 2019

 

FICTION LONG METRAGE

 Etalon d’or de Yennenga

THE MERCY OF THE JUNGLE de Joel KAREKEZI du  Rwanda

 

 Etalon d’argent : « KARMA »,     Khaled YOUSSEF de l’Egypte

 Etalon de bronze : « FATWA », Mahmoud BEN MAHMOUD de la Tunisie

 Meilleure interprétation masculine : Marc Zinga, dans le film « THE MERCY OF THE JUNGLE » de Joel KAREKEZI du Rwanda

 Meilleure interprétation féminine : Samantha Mugatsia, dans le film RAFIKI, Wanuri KAHUI du Kenya

 

Meilleur scénario

1er « REGARDE-MOI » (LOOK AT ME), Nejib BELKADHI de la Tunisie

-2e  « KETEKE »,  Peter SEDUFIA du  Ghana

 

 Meilleure image : « MABATA BATA », Joao Luis SOL DE CARVALHO du Mozambique

Meilleur son : « KARMA »    Khaled YOUSSEF de l’Egypte

Prix de la meilleure musique : « SEW THE WINTER TO MY SKIN », Qubeka  JAHMIL X.T de l’Afrique du Sud

Prix du meilleur décor : « DESRANCES », Apolline TRAORE du Burkina Faso

Prix du meilleur montage : « MABATA BATA », Joao Luis SOL DE CARVALHO du Mozambique

Prix Oumarou Ganda : ILA AKHIR EZZAMAN (JUSQU’A LA FIN DES TEMPS),        Yasmine CHOUIKH         de l’Algérie

 

FICTION COURT METRAGE

 Poulain d’or : « BLACK MAMBA », Amel GUELLATY de la     Tunisie

Poulain d’argent : « UNE PLACE DANS L’AVION »,      Khadidiatou SOW du Sénégal

Poulain de bronze : « UN AIR DE KORA », Momar KANDJI du Sénégal

 

DOCUMENTAIRE LONG METRAGE

Etalon d’or : « LE LOUP D’OR DE BALOLÉ »,     Aïcha BORO du Burkina Faso

Etalon d’argent : « AU TEMPS OÙ LES ARABES DANSAIENT »,        Jawad RHALIB du Maroc

 Etalon de bronze : « WHISPERING TRUTH TO POWER », Shameela SEEDAT de l’Afrique du Sud

 

DOCUMENTAIRE COURT METRAGE

Poulain d’or : « AGAINST ALL ODDS (CONTRE TOUTE ATTENTE) », Charity Resian NAMPASO/ Andréa IANNETTA du Kenya/ Italie

 Poulain d’argent : « ZANAKA-TENY NOMEN’I FELIX (AINSI PARLAIT FELIX) »,    Nantenaina LOVA de Madagascar

Poulain de  bronze : « TATA MILOUD », Nadja HAREK de     l’Algérie / France

FILMS D’ANIMATION

Premier prix : « BRISKA », Nadia RAIS de la Tunisie

Deuxième prix : « UN KALABANDA A MANGE MES DEVOIRS », Raymond MALINGA de l’Ouganda

Prix du jury : « DA TSYSY DA » de           Tojo Niaina RAJAOFERA            de Madagascar

 

SERIES TELEVISUELLES AFRICAINES

Premier prix : « PETITES HISTOIRES, GRANDES VERITÉS (PHGV) »,  Ambrose B. COOKE Ghana

Deuxième  prix : « BLOG »,           Akre Loba Diby MELYOU de la Côte d’Ivoire

 

FILMS DES ECOLES AFRICAINES DE CINEMA

Premier prix :   « INCOMPRIS »,  Jaurès KOUKPEMEDJI, de l’Institut Supérieur des Métiers de l’Audiovisuel (ISMA) du Bénin

Deuxième prix :  « MAISON DE RETRAITE »,        N. Ismaël Césaire KAFANDO,     de l’Institut Supérieur de  l’image et du Son/ Studio Ecole / ISIS/SE du Burkina Faso

Télécharger aussi :FESPACO 2019, le Palmarès officiel


prix-Thomas-Sankara2.jpeg

mars 2, 2019by fespaco

La réalisatrice tunisienne, Armel Guellaty a remporté la troisième édition du prix spécial Thomas Sankara dans le cadre du FESPACO 2019. Son prix a été remis dans la nuit du vendredi 1er mars 2019 à Canal Olympia de Ouaga 2000. La cinéaste a été représentée à la cérémonie de remise par sa compatriote, Attia Kahena.

C’est toute ému que la cinéaste tunisienne  Attia Kahena  a reçu le prix spécial “Thomas Sankara” au nom de sa compatriote, Armel Guellaty qui l’a remporté avec son film « Black Mamba ». Un film qui décrit la détermination d’une jeune femme tunisienne à se battre pour réaliser son rêve de pratiquer la boxe malgré les barrières culturelles auxquelles elle a dû faire face.

C’est cette détermination démontrée aux yeux du monde par la cinéaste qui lui a valu ce prix d’une valeur de 3 000 000 F CFA. Pour les initiateurs de cet évènement, dont le porte-parole est Balufu Bakupa-Kanyinda, « Il n’y a pas plus prestigieux que le prix Thomas Sankara au FESPACO. Et ce, au regard de la personnalité de celui dont le nom est associé à cette récompense ».

 Le public a pu à cette occasion voir ou revoir le film lauréat. Les différents acteurs se sont donné rendez-vous à l’édition de 2021 à travers un pot d’au revoir.


alain_gomis.jpg

octobre 31, 2018by ricky

Curabitur ullamcorper ultricies nisi. Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus. Donec vitae sapien ut libero venenatis faucibus. Nullam quis ante. Etiam sit amet orci eget eros faucibus tincidunt. Duis leo.



octobre 31, 2018by ricky0

Curabitur ullamcorper ultricies nisi. Nam eget dui. Etiam rhoncus. Maecenas tempus, tellus eget condimentum rhoncus, sem quam semper libero, sit amet adipiscing sem neque sed ipsum. Nam quam nunc, blandit vel, luctus pulvinar, hendrerit id, lorem. Maecenas nec odio et ante tincidunt tempus. Donec vitae sapien ut libero venenatis faucibus. Nullam quis ante. Etiam sit amet orci eget eros faucibus tincidunt. Duis leo.




FESPACO

01 BP 2505 Ouagadougou 01
Burkina Faso

+226 25 30 83 70 / 71

info@fespaco.bf